Interventions de l'AHJUCAF aux Journées des réseaux de la Francophonie

Les Journées des réseaux institutionnels de la Francophonie se sont tenues les 27-28 septembre 2021 à Paris, au siège de l'Organisation internationale de la Francophonie. Le Président de l'AHJUCAF Souheil Abboud et le Secrétaire général Jean-Paul Jean sont intervenus dans le cadre du projet "Prévention et lutte contre la corruption" conduit en partenariat avec l'OIF.
Retour à la liste des actualités
https://www.ahjucaf.org/sites/default/files/OIF%20JDR27-09-2021.jpg jean-paul.jean@.../sites/default/files/logo.png

Les 7es « Journées des Réseaux institutionnels de la Francophonie », organisées par l’OIF les 27 et 28 septembre 2021, ont réuni les présidents et secrétaires généraux des 16 réseaux, ainsi que de nombreux représentants des Institutions membres et experts internationaux.

Le format hybride a permis la participation à distance d’environ 80 représentants d’institutions membres. 

Programme et livret du participant

Les débats ont porté en séances successives sur quatre thèmes prioritaires : l’état civil ; la lutte contre la désinformation ; le renforcement de l’Etat de droit et le respect des droits de l’Homme par la prévention et la lutte contre la corruption ; les processus démocratiques.

 

Le message du Président de l'AHJUCAF Souheil Abboud, Premier président de la Cour de cassation du Liban, a été lu par le Secrétaire général Jean-Paul Jean en ouverture de la séance consacrée à "La  prévention et la lutte contre la corruption".

Le Secrétaire général a ensuite développé cette thématique dans le cadre du projet conduit en partenariat avec l'OIF, sur le rôle des Cours suprêmes judiciaires dans la lutte contre la corruption, qui se concrétise dès fin octobre à Paris par un stage de magistrats libanais en charge de la lutte contre la corruption

 

Le Secrétaire général Jean-Paul Jean est aussi intervenu, dans l'atelier consacré à l'état civil, sur la contribution de l'AHJUCAF au projet de livret documentaire sur l'établissement d'un état civil aux "enfants fantômes" non déclarés à la naissance.

Le Président de la Cour suprême du Bénin Victor Adossou, vice-président de l'AHJUCAF a  participé aux débats à Paris en sa qualité de président de l'Association africaines des hautes juridictions de la Francophonie, partenaire privilégié de l'AHJUCAF

Haut de page